Thé : les bienfaits

Bienfaits et vertus

Considéré depuis des milliers d’années en Orient comme source de bonne santé, de bonheur et de sagesse, le thé a rapidement attiré l’attention de l’occident. Aujourd’hui encore, les chercheurs continuent à découvrir nombre de bienfaits et d’avantages liés à la consommation de thé. En outre, quelle que soit la saison, le thé reste une boisson savoureuse et intemporelle puisqu’il peut être servi chaud ou froid. Mais ses avantages vont bien au-delà du simple breuvage rafraîchissant. Nous vous proposons de redécouvrir à travers cet article, les multiples bienfaits associés à la consommation de thé.

Une boisson providentielle

Le thé est un nom donné à de nombreux breuvages. Mais pour les puristes, il n’y a que le thé vert, le thé blanc, le thé oolong, le thé noir et le thé pu-erh qui méritent cette appellation. Cependant, ces variétés proviennent toutes de la même plante appelée Camellia sinensis. Le thé est notamment connu pour sa forte teneur en une classe particulière d’antioxydant appelé flavonoïde. Le plus puissant d’entre eux, connu sous le nom d’ECGC peut aider à contrer l’action des radicaux libres impliqués dans de nombreuses pathologies et autres dégradations dans l’organisme.

Tous ces thés contiennent également de la caféine et de la théanine qui semble-t-il, permettent d’accroître la concentration.

En règle générale, il faut retenir que plus les feuilles de thé sont traitées et moins elles contiennent de polyphénols. Les flavonoïdes mentionnés plus haut font partie de ces polyphénols. Les thés Oolong et noirs sont oxydés ou fermentés. Ils ont donc des concentrations de polyphénol plus faibles que le thé vert ; mais leur pouvoir antioxydant reste très élevé en comparaison à d’autres boissons.

thé vert plantation
feuille de thé vert dans une plantation

La préparation ?

Bien que les avis divergent sur des sujets tels que la durée de l’infusion de tel ou tel thé pour optimiser les vertus, ou encore la quantité à boire par jour, les nutritionnistes s’accordent à dire que tout thé est un bon thé. Même si la préférence va naturellement au thé en vrac, pour lequel vous aurez besoin d’une théière, plutôt qu’aux thés en sachets, qui peuvent contenir conservateurs, pesticides et du fluorure en excès.

Breuvage aux mille et une vertus

On ne connaît aujourd’hui aucun côté négatif au thé ; du moins aucun qui soit comparable à celui d’une boisson comme le café par exemple. De nombreuses études ont d’ailleurs démontré que certains thés peuvent aider à lutter contre le cancer, les maladies cardiaques, le diabète, faire baisser le mauvais cholestérol et aussi aider à perdre du poids. En outre, il semblerait que certaines variétés de thé possèdent des qualités antimicrobiennes.

Note : la consommation excessive de sucre est, elle, bien nocive pour la santé. En soi, le thé en soi n’est pas le responsable puisqu’il est possible de boire son thé pur. Cependant, si vous avez l’habitude de sucré votre thé, le nutritionniste Hugo Blanc recommande d’opter pour du miel plutôt que du sucre. Retrouvez ses conseils pour éviter le sucre sur sagessesante.fr.

Voici une liste non exhaustive des bienfaits du thé révélés par la science.

  • Le thé peut augmenter l’endurance à l’effort physique. Les scientifiques ont découvert que les catéchines (antioxydants) contenues dans le thé vert augmentent la capacité du corps à brûler les graisses comme carburant, favorisant ainsi une meilleure endurance musculaire.
  • Boire du thé aiderait également à réduire les risques de crise cardiaque et de maladies cardiovasculaires et dégénératives.
  • Les antioxydants contenus dans le thé pourraient aider à protéger contre certains cancers tels que : les cancers du sein, du côlon, colorectal, de la peau, des poumons, de l’œsophage, de l’estomac, de l’intestin grêle, du pancréas, du foie, des ovaires, de la prostate et de la bouche. Mais il ne s’agit en aucun cas d’un remède miracle. La consommation de thé à elle seule ne saurait être le garant de la bonne santé. L’unanimité reste encore à faire sur ces points-là.
  • La consommation de thé aide à combattre également l’action des radicaux libres. Le thé possède en effet un fort potentiel d’annihilation des radicaux libres capables d’endommager l’ADN dans le corps. Bien que notre organisme soit conçu pour combattre par lui-même l’action de ces radicaux, son taux de réussite n’est malheureusement pas de 100%. Et comme les dommages causés par ces éléments indésirables peuvent être assez considérables, l’action bénéfique du thé est plus que la bienvenue dans cette lutte contre la destruction de nos cellules.
  • La consommation de thé est aussi associée à la diminution du risque de développer la maladie de Parkinson. Cette boisson pourrait également être bénéfique aux personnes atteintes de diabète de type 2. Des études suggèrent en effet que certains composés du thé vert pourraient aider les diabétiques à mieux traiter les sucres.
Cette entrée a été publiée dans Alimentation saine. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *